Accueil

Château de Cartes


Suite à ce travail sur la Colonne sans Fin, j'ai réalisé une vidéo-performance où je construis un château de cartes en porcelaine, avec de fines cartes blanches que j'avais moi-même fabriquées. Je me filme, impassible, habillée de noir, sur un fond blanc, assise à une table blanche, en train de monter le château de cartes blanches. Par ce dispositif épuré se déploie tout le stress et la tension nerveuse liés à cette construction précaire et instable. D'autant plus instable que les cartes de porcelaine blanche fabriquées artisanalement n'étaient pas d'une grande régularité. A l'origine, un simple jeux, semble ici devenir une réelle contrainte, un réel enjeu, une épreuve pour moi, actrice de cette performance et pour le spectateur. Les cartes lisses et fragiles, glissent, se brisent avec un son strident et grinçant de céramique et créent ainsi un réel suspens pour le spectateur qui entre alors dans une forme d’empathie pouvant aller jusqu'à l'agacement.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire